J’ai pris plaisir à mettre en pages quelques-uns de mes oiseaux du ciel. Ceux-là mêmes qui fréquentent assidument le restaurant que je leur ai ouvert dans notre jardin.
En retour des graines de tournesol et des boules de graisse mises en abondance à leur disposition, ils nous offrent le spectacle charmant de leurs incessants ballets autour des mangeoires!

Voici quelques-unes des pages que je leur ai consacrées.

Pour agrandir les images, cliquez dessus… 49

Le joli rouge-gorge, presque toujours solitaire, n’est pas très farouche et se laisse relativement approcher.
C’est en réalité un adorable petit effronté qu’il n’est pas rare de surprendre en train de vous observer tranquillement, à quelque pas de là.

1

Les mésanges charbonnières sont celles que nous voyons le plus dans notre jardin. Ce sont aussi les plus agressives: elles n’acceptent pas souvent de concurrence autour des mangeoires et mettent assez facilement en fuite les mésanges bleues et les mésanges huppées.

7.  Mésange charbonnière

La mésange huppée est un minuscule et ravissant oiseau. Nous en avons toute une famille à demeure et ne nous lassons pas d’admirer le gracieux va et vient de ces délicates petites bêtes.

5.  Mésange huppée

Les mésanges bleues nous rendent de fréquentes visites, disputant courageusement graines de tournesol et boules de graisse à leurs cousines charbonnières! sont des habitués et nous pouvons les admirer chaque jour, affairés sous les mangeoires, parfois dessus.

1.  Mésange bleue

Ce pic-là, nous l’entendons souvent tambouriner dans les grands chênes du jardin mais nous n’avons pas souvent la chance de le voir. Et puis un jour, à ma grande surprise, je l’ai découvert dans la posture que voici:

Pic épeiche 2

S’il y a un oiseau qui est plus difficile à apercevoir que le pic-épeiche, c’est bien le pic-vert. Celui-ci habite à proximité de la maison mais ne nous fait pas souvent la grâce de se laisser photographier.
Ce jour-là, il s’est promené assez longtemps sous la fenêtre de la cuisine pour que j’aie le temps d’immortaliser la scène!

Pic Vert 3

Cette jolie huppe, je l’ai entendue chanter près de notre maison pendant des années, sans jamais parvenir à la voir! Jusqu’au jour où, sortant sur la terrasse, je l’ai soudain découverte à quelques pas de là.

3

Plusieurs couples de merles sont en résidence dans notre jardin!

2

Ils sont si jolis les petits chardonnerets que certains s’amusent à les capturer pour les garder ensuite en volière. Drôle d’idée quand il est si simple de les observer en toute liberté!

4

Habituée de notre jardin , acrobate et sans complexe, voici la jolie sittelle torche pot!

Sittelle torche pot 1

Visiteur inhabituel dans notre jardin, ce joli faisan de colchide s »y pavanait un jour, avec un brin de suffisance, le temps d’une courte visite… se laissant admirer et photographier juste le temps qu’il fallait!

Faisan de Colchide

Dernier arrivé à notre table d’hôte hivernale, le joli gros bec casse-noyaux est très farouche et ne se laisse pas facilement prendre en photo!

2

Presque jamais l’une sans l’autre, les tourterelles vont par deux mais il arrive que nous en voyions plusieurs couples en même temps. Elles ont toujours un petit air à la fois noble et nonchalant qui me ravit et leur chant anime notre jardin tout l’été car ces oiseaux-là sont de redoutables communicateurs!

Tourterelle de Turquie

Les verdiers grassouillets et les serins graciles sont très souvent en compétition autour des mangeoires!

Verdier d'Europe

Les jolis pinsons aux plumages colorés arrivent toujours en bande pour picorer sur le sol car ils n’aiment guère se percher pour manger.

1

Et pour trouver toutes sortes d’infos et de photos sur tous ces oiseaux, ne manquez pas de rendre visite à leurs amis sur le site  Oiseaux.net  qui leur est admirablement consacré!

A suivre, peut-être, sur mon site principal: http://le-petit-monde-de-renee.fr/ 55.gif