48

J’ai toujours aimé les nouvelles et les contes…

Les nouvelles parce qu’elles constituent un art difficile qui demande une grande maîtrise de l’écriture et une importante capacité à exprimer en très peu de pages ce qu’il serait en réalité beaucoup plus simple de montrer en un gros roman.
De ce point de vue, chaque nouvelle me semble être un exploit!
D’ailleurs nos amis anglo-saxons ne s’y trompent pas qui prisent énormément ce genre, très courant dans leur littérature.
En France nous n’apprécions pas vraiment la nouvelle et, bien que de très grands noms de notre littérature s’y soient pourtant exercés… et avec quel talent, elle demeure un peu au roman ce que le « court » est au film de long métrage!

Les contes et les légendes, quant à eux, ne sont pas toujours des chefs-d’oeuvre stylistiques mais j’apprécie comment, jouant sur les paraboles et les métaphores, ils nous conduisent souvent à réfléchir à des questions beaucoup plus graves qu’il n’y paraissait d’abord. Comme les nouvelles, les contes et les légendes savent en dire beaucoup en peu de mots et cultivent également l’art de faire mouche à tous les coups… dans un espace narratif volontairement restreint.

J’en réunis quelques-uns ici que vous ne connaissez peut-être pas.

SOMMAIRE

1. Le combat intérieur

2. Les trois portes

3. La vague

4. Sagesse

5. Le conte de l’Amour et du Temps 

6. La légende du rocher de Percé

Retrouvez tous les titres du sommaire dans le menu du blog.

A SUIVRE…91.gif