Il y a des gens que vous n’avez jamais rencontrés et qui tiennent pourtant dans votre coeur la place de vrais amis.

Jean-Louis Foulquier était de ceux-là et son départ pour un monde sans doute meilleur m’attriste d’autant plus que j’ignorais qu’il fût si gravement malade. Il est vrai que je ne l’entendais plus guère à la radio mais comme il y a eu, ces temps derniers, beaucoup de vient (et parfois de va) sur les ondes de France Inter, je n’y a avais pas prêté vraiment attention.

Je garderai de lui  le souvenir précieux d’une voix familière et chaleureuse qui a si souvent su enchanter mes heures de solitude.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir…

jean-louis-foulquier-le-12-juillet-2004-a-la-rochelle_4553868